Jouer avec un fichier photo issu de l’argentique

Confiné ? Je vous propose de passer un moment agréable et sans bourse délier ! Ce petit exercice était initialement destiné aux seuls élèves de mon École photo, mais finalement, j’ai décidé de l’ouvrir à toutes les personnes désireuses de s’amuser ou de découvrir la retouche numérique d’une photographie argentique (c’est assez « dépaysant »)…

Ce jeu n’a aucune limite dans le temps, vous pouvez vous y coller quand ça vous chante (et sans devoir vous inscrire ni vous signaler).

Vous pouvez employer le logiciel de votre choix pour retoucher à votre guise cette photo !

Respectez le copyright même si vous remaniez l’image très en profondeur, l’auteur est et reste moi-même. N’oubliez pas d’indiquer le copyright comme suit quand vous partagerez votre travail avec vos amis sur vos réseaux sociaux (pas d’utilisation commerciale) : « copyright : F. Joncour 2020« , vous pouvez ajouter après le copyright la mention : « retouche Mon Prénom Mon Nom » (à remplacer par votre prénom et votre nom bien entendu). N’oubliez pas aussi dans la mesure du possible de mettre un lien avec votre publication qui pointe vers cette page, merci.

Jouez le jeu jusqu’au bout et partagez votre vision !

Une fois la photo reprise selon vos envies (vous ne serez ni « jugé » ni noté), renvoyez-moi votre interprétation (en 800px pour le plus grand côté à 72 dpi et en JPEG « only ! ») accompagnée d’un commentaire m’expliquant votre démarche et l’outil que vous avez utilisé pour retoucher cette photo. Votre vision sera publiée ici même, avec votre commentaire dans la galerie prévue à cet effet…

Je vous présente « La grimpette » (rien à voir avec la « gripette »)… Une photographie réalisée au mois de mars 2020 juste avant notre mise en confinement. Cette image se trouve au bout du bout d’un rouleau de film 135, soit la 36e et dernière photo de la pellicule, car oui, il s’agit bien d’une photographie argentique.

Les particularités de l’argentique numérisé !

Comme vous pouvez le constater, la photographie numérisée présente un aspect très laiteux. Il s’agit d’une numérisation en 16 bits niveaux de gris1. Peu ou prou, cela ressemble malgré tout à ce qu’un boîtier numérique produit lorsqu’il enregistre l’image au format RAW, à cette différence près que la plupart des logiciels de traitement d’image ne vous le montrent pas2 (Photoshop®, Lightroom®, etc.). Une première interprétation étant appliquée lors de l’importation en prenant plus ou moins en compte les algorithmes du constructeur du boîtier.

Quelques écueils à surveiller de près… Attention au réglage de la netteté, il s’agit ici d’un film de 400 iso (Ilford Delta 400), même si cette pellicule est réputée avoir un grain fin (et c’est bien le cas), vous risquez d’être surpris, car c’est incomparable avec ce que peut offrir un boîtier numérique moderne à cette sensibilité ! Plus vous triturerez la netteté (comme un cochon), plus vous exploserez le grain…
Attention à la poussière (le cauchemar de Michel), quoiqu’avec cette image vous êtes gâtés, il y en a assez peu au final (ha les joies de l’argentique) !
Vous l’aurez deviné, pour sortir du contraste dans cette image, il va falloir lui rentrer dedans ! Ce n’est pas spécifique à cette image, car c’est le cas en général de toutes les photographies numériques numérisées en 16 bits niveaux de gris. L’usage de masques et autres calques devient rapidement indispensable…
À retenir, le noir et blanc supporte très bien la coloration (virage, coloration partielle, etc.) 🙂

Un grand photographe américain3 disait « le négatif c’est comme une partition musicale, on peut jouer les mêmes notes de manière complètement différente » ! La version proposée en en-tête de l’article est une vision « standard », il s’agit d’un tirage de lecture amélioré (car j’ai utilisé des masques). C’est pour vous montrer (pour les sceptiques) qu’il est possible d’envisager quelque chose à partir d’une pareille soupe à la grisaille…

Faites selon votre inspiration and have fun ! J’attends vos retours que je posterai dans la galerie ci-après avec votre commentaire.

Votre façon de voir « La grimpette »…

F. Joncour rapido, rapido… Pour les amoureux du noir et blanc argentique, notez que j’ai écrit un livre sur la question, « Le Zone Système noir et blanc », conseils techniques et préface de Claude Tauleigne, en vente (24 €) sur ma boutique en ligne ou sur place à l’atelier aux jours et horaires d’ouverture (réouverture après le confinement).

  1. ce qu’on propose de mieux à l’heure actuelle pour la numérisation de film NB.
  2. à l’exception de quelque logiciel tel Darktable.
  3. Ansel Adams ou Edward Weston.

Une réponse sur “Jouer avec un fichier photo issu de l’argentique”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *