Aubin vous présente Sinar Norma :)

Elle est arrivée à l’atelier sur la pointe des pieds, la veille du troisième confinement… Sinar Norma est une chambre photographique conçue en 1947 par Carl Koch et commercialisée de 1948 à 1970 ! Cette acquisition s’inscrit dans un projet photo mûrît de longue date…

Une chambre photo ? Mais pourquoi faire ?

Au moins 4 activités sont ciblées avec cette Sinar. Elles concernent toutes la photographie noir et blanc sur films négatifs au gélatino-bromure d’argent :

Le format de négatif produit avec la Norma (6x7cm à 10,2×12,7cm) donnent aux images un rendu unique ainsi qu’un caractère très typé grâce notamment à la possibilité de gérer finement les plans de netteté (d’où l’intérêt des bascules), la profondeur de champ ou encore la perspective.

À propos de la Sinar Norma : cet appareil est né de la volonté du photographe Carl Koch qui, dès la fin des années 1940, souhaite utiliser une chambre photo à sa mesure… Il introduit dans la Norma deux concepts révolutionnaires pour l’époque et qui constituent encore un must à ce jour :

  • la normalisation (d’où son nom « Norma ») qui consiste entre autre à rendre chaque élément de l’appareil aussi interchangeable que possible entre les corps avant (optique) et arrière (visée) et entre les différents modèles de la marque (jusqu’à ce jour encore pour de nombreuses pièces…) ;
  • et enfin le concept « monorail« , ce gros tube chromé que vous apercevez à sa base et qui autorise un mouvement des corps (bascule et décentrement) dans des proportions rarement ou jamais vu à l’époque.

Les chambres photographiques sont-elles toujours fabriquées de nos jours ? Oui, les Sinar bien entendu, mais on peut prendre aussi le très bel exemple de l’artisan italien Samuele Piccoli qui fabrique pièce par pièce dans son atelier de Toscane, des chambres photo de toute beauté : les Stenopeika. Ses créations sont construites à l’aide de matériaux nobles comme le bois d’olivier, le carbone, l’aluminium, etc. Je vous invite à découvrir ses magnifiques chambres sur son site internet ou à le suivre sur les réseaux sociaux.

Remerciements

Merci à Philippe Besacier, un photographe toulonnais à la réputation largement établie, d’avoir eu la gentillesse de me proposer et de me céder ce véritable petit bijou (et ce pan d’histoire de la technologie photo grand format). Merci aussi à David Danhier, big boss de la société 3D&G (impression 3D) pour l’impression et la fourniture de planchettes porte-objectif qui me permettent de démarrer les prises de vues en attendant les pièces d’origines (très difficiles à dénicher en bon état…).

3D&G Impression 3D